Prosveta

Pensée du vendredi 8 avril 2005

Âme humaine - ne peut jamais être dominée

Aimer ou haïr se manifeste le plus souvent comme un même besoin de dominer les autres. Oui, observez-vous. N’avez-vous pas tendance à vouloir accaparer l’être que vous aimez?… Mais en réalité que gardez-vous ainsi? Pouvez-vous empêcher les autres de rencontrer cet être? Les occasions ne manquent pas, et si vous n’êtes pas raisonnable et compréhensif, vous souffrirez. Vous êtes comme le propriétaire d’un parc qui voudrait empêcher les fleurs de répandre leurs parfums alentour et les promeneurs de respirer ces parfums. En réalité, ce que vous gardez si jalousement, c’est le corps de l’être aimé, c’est-à-dire une enveloppe, une carapace… Son âme, elle, est libre. Et il en est de même pour ceux que vous n’aimez pas et que vous voulez brimer: que pouvez-vous réellement saisir? Ce qui constitue l’essence d’un être, c’est-à-dire ses pensées, ses sentiments, ne peut pas être capturé. Pour un certain temps on arrive à s’emparer de son corps physique, mais non de l’être mystérieux qui l’habite.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur