Prosveta

Pensée du samedi 7 janvier 2012

Amour - un courant qui doit circuler

Ne vous préoccupez pas de savoir si l’être que vous aimez est aussi celui qui vous aime. Pourquoi ? Parce que l’amour circule, il va de l’un à l’autre : on le reçoit, on doit le donner. Ce que vous donnez à un être que vous aimez, il le donne à son tour, et ainsi se forme une chaîne, un courant qui part de vous et vous revient à travers des milliers d’hommes et de femmes. Souvent, ceux qui se contentent de se renvoyer mutuellement leur amour ne font pas circuler le courant ; au contraire, ils le coupent. Et voici encore une image. Représentez-vous les humains comme des alpinistes qui font partie d’une seule et même cordée. Il faut que chacun avance et que la corde reste tendue. Si vous dites à celui qui marche devant vous : « Je t’aime, retourne-toi, regarde-moi », vous entravez la marche de toute la colonne. Se retourner, c’est détendre la corde, c’est empêcher ceux qui sont devant de continuer à monter, et ceux qui sont derrière de poursuivre leur route. Chacun doit marcher dans le sens du déplacement de toute la chaîne. Nous n’avons pas à nous arrêter en chemin pour nous regarder et nous parler ; nous devons toujours monter sans répit, sans défaillance, vers le sommet. La vie quotidienne vous donnera tellement d’occasions d’interpréter cette image !

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur