Prosveta

Pensée du lundi 14 juin 2004

Attentes - ne pas s’en prendre aux autres quand ils ne répondent pas à nos attentes

À la moindre contrariété, voilà chez la plupart des gens tout un mécanisme intérieur qui se met en marche: n'importe quelle occasion leur est bonne pour ruminer des pensées et des sentiments d'agacement, de colère, d'hostilité. Tout ce que font les autres est interprété en fonction de leurs propres désirs, de leurs propres attentes, et alors gare à eux s'ils ne répondent pas à ces attentes! Non seulement on leur en veut, mais on leur prête toutes sortes d'intentions malveillantes. On ne se demande pas si ces personnes étaient occupées, retenues ailleurs, si elles avaient des soucis, si elles étaient malades ou si, dans la situation qui est la leur, leur conduite n'est pas justifiée. Non, pourquoi se poser de pareilles questions? On préfère interpréter leur conduite comme des affronts personnels. Mais quand les humains se rendront-ils compte que ce ne sont pas les autres qui leur font le plus de mal, mais eux-mêmes, parce qu'ils ne cessent d'écouter leur nature inférieure, tellement névralgique, qui se nourrit d'idées fausses et de croyances erronées?…

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur