Prosveta

Pensée du mercredi 27 novembre 2013

Intellect - une lampe à garder à abri des fumées

Celui qui ne réussit pas comme il l’espérait, ou qui se sent incompris, évincé par les autres, vit douloureusement ces vexations, c’est naturel. Mais il doit tout faire pour ne pas se laisser aller au pessimisme, à la révolte, car ces pensées deviennent comme une fumée qui obscurcit l’âme et dont on finit par voir les traces jusque sur le visage : son teint et son regard se ternissent, ses lèvres pâlissent… et toutes les mimiques qu’il fait pour se donner bonne figure ne tromperont que ceux qui sont incapables de sentir la réalité des êtres derrière la façade qu’ils cherchent à entretenir. Si dans une lampe à pétrole la combustion ne se fait pas correctement, le verre se noircit et la fumée qui s’échappe va aussi noircir les objets placés près d’elle. De même, si la « combustion » des pensées ne se fait pas correctement dans cette lampe qu’est l’intelligence de l’homme, elle ne peut produire que des fumées qui envahiront son être entier et aussi son entourage. Il est impossible de ne pas souffrir lorsqu’on se sent diminué aux yeux des autres, mais cette souffrance doit ouvrir sur une autre dimension.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur