Prosveta

Pensée du vendredi 2 janvier 2015

l’Âme universelle, un diapason avec lequel nous devons nous accorder - Chaque matin

Chaque matin, au réveil, et plusieurs fois au cours de la journée, pensez à l’Âme universelle comme à un diapason avec lequel vous devez vous mettre en résonance. C’est ainsi que vous entrerez peu à peu dans l’harmonie cosmique. Imaginez que vous êtes un instrument de musique et que vous avez à faire tout un travail d’ajustement, afin de devenir, vous aussi, un instrument bien accordé. « Un instrument de musique ? » direz-vous. Oui, un violon par exemple, car dans cet instrument en particulier on peut découvrir des analogies avec l’être humain. Sur la caisse de bois qui représente le corps physique sont tendues quatre cordes : sol correspond au cœur, ré à l’intellect, la à l’âme, mi à l’esprit ; et l’archet, sans cesse en mouvement sur ces quatre cordes pour les faire vibrer, représente la volonté. Le violon ne rendra des sons harmonieux que s’il est accordé. C’est pourquoi le violoniste ne commence jamais à jouer avant d’avoir accordé son instrument. Comme lui, nous ne devons pas commencer à « jouer » sans avoir accordé notre cœur, notre intellect, notre âme et notre esprit, et au cours de la journée il faut aussi veiller à ce que ces « cordes » restent bien tendues.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur