Prosveta

Pensée du jeudi 3 août 2017

l’Amour - l’intellect, autant que le cœur, devrait avoir son mot à dire

L’amour est souvent un prétexte qui permet aux humains de justifier leur comportement envers ceux qu’ils prétendent aimer. Quand ils ont dit « Je l’aime, je l’aime… » ils ont tout dit, et l’idée ne leur viendra pas de se poser des questions sur la nature de cet amour et leur manière de le manifester. Du moment que le sentiment est là, il faut lui céder. Et même le raisonnement est interdit, l’intellect doit se taire ; devant le cœur occupé à aimer, l’intellect n’a pas voix au chapitre. S’il se risque à placer un mot, le cœur riposte : « Tais-toi ! Je parle. Quand l’amour parle, qu’est-ce que tu as à dire, toi ? » Un être évolué ne cède pas devant l’insistance du sentiment. Il analyse s’il est désintéressé, pur, utile non seulement pour les autres, mais aussi pour lui-même. Mais ces cas sont rares. C’est pourquoi tant de romans, de pièces de théâtre et de films sont là pour raconter les aventures parfois comiques, mais plus souvent tragiques, de ceux qui aiment. Si les humains arrivaient à faire travailler le sentiment et la pensée en collaboration, leur amour se manifesterait dans des formes et des couleurs tellement plus belles !

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur