Prosveta

Pensée du mardi 24 mars 2015

l’Amour - sous n’importe laquelle de ses formes, il y a Dieu

Personne ne met en doute que rien n’est plus beau, plus grand, plus essentiel que l’amour. Mais il s’y mêle trop souvent des éléments instinctifs, passionnels, qui empêchent sa nature véritable d’apparaître. Est-ce que vous avez vu des animaux à la naissance ? Un petit chien, un petit veau un petit chevreau n’est pas tellement propre, c’est leur mère en les léchant qui les nettoie. Et on baigne aussi l’enfant qui vient de naître. Eh bien, pour l’amour, ce doit être la même chose : l’amour est un enfant, un enfant divin, car sous n’importe quelle forme d’amour il y a Dieu. Même l’amour le plus égoïste, le plus inférieur, le plus sensuel contient une quintessence divine. S’il est méconnaissable, c’est qu’il est enveloppé de trop d’éléments grossiers, impurs, à cause des régions marécageuses que le cœur de l’homme lui a fait traverser. Mais purifiez-le, renforcez-le, libérez-le, et alors vous saurez ce qu’est véritablement l’amour.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur