Prosveta

Pensée du lundi 22 août 2016

l’Amour : un courant qui circule - Ne vous préoccupez pas de savoir si l’être que vous aimez est aussi celui qui vous aime

Ne vous préoccupez pas de savoir si l’être que vous aimez est aussi celui qui vous aime. Pourquoi ? Parce que l’amour circule, il va de l’un à l’autre : on le reçoit, on doit le donner. Ce que vous donnez à un être que vous aimez, il le donne à son tour, et ainsi se forme une chaîne, un courant qui part de vous et vous revient à travers des milliers d’hommes et de femmes. Ceux qui se contentent de se renvoyer mutuellement leur amour ne font pas circuler le courant ; au contraire, ils le coupent. Et voici encore une image. Représentez-vous les humains comme des alpinistes qui font partie d’une seule et même cordée. Il faut que chacun avance et que la corde reste tendue. Si vous dites à celui qui marche devant vous : « Je t’aime, retourne-toi, regarde-moi », vous entravez la marche de toute la colonne. Se retourner, c’est détendre la corde, c’est empêcher ceux qui sont devant comme ceux qui sont derrière de continuer à monter. Chacun doit avancer dans le sens du déplacement de toute la chaîne. Nous n’avons pas à nous arrêter pour nous regarder et nous parler ; nous devons toujours monter sans répit, sans défaillance, vers le sommet. La vie quotidienne donne de nombreuses occasions d’interpréter cette image !

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur