Prosveta

Pensée du mercredi 21 février 2018

l’Existence de Dieu - question qui ne peut se résoudre que par l’analogie

La question de l’existence de Dieu ne peut se résoudre que par l’analogie. Vous avez un père, il est auprès de vous ; mais il peut s’absenter, partir en voyage ; et même, un jour il s’en va définitivement. Cela signifie-t-il qu’il n’existe plus ? Non, même s’il n’est plus là physiquement, en réalité il est toujours présent, oui, mais en vous. Parce qu’il est votre père, il a laissé en vous une empreinte indélébile : des traits physiques ou psychiques, des dons, des qualités… ou des défauts ! Eh bien, il en est de même de Dieu : nous Le portons en nous sous une forme spirituelle. Puisqu’Il nous a créés, Il nous a imprégnés de sa quintessence, Il a laissé en nous des traces fluidiques, tout un réseau de filaments qui nous relient à Lui et grâce auxquels nous pouvons Le retrouver. Alors, à celui qui a laissé s’obscurcir son regard intérieur et s’émousser ses facultés spirituelles au point de dire « Dieu n’existe pas, car s’Il existait, etc. », il n’y a rien à répondre. Excepté que Dieu a aussi laissé à l’homme la possibilité de Le faire vivre en lui-même… ou de L’anéantir.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur