Prosveta

Pensée du vendredi 1 mai 2015

l’Homme cosmique - nous vivons en lui. Conséquences pour notre vie morale

Dans le plan physique, les êtres sont individualisés, séparés, et ce que chacun vit ne touche pas directement les autres. Votre souffrance ou votre joie n’est pas, apparemment, leur souffrance ou leur joie. Si vous mangez une nourriture indigeste, vous abîmez votre estomac, pas le leur. Mais en haut, dans les plans subtils, il n’y a plus aucune frontière entre les êtres, et tous vos états produisent des effets sur eux. Oui, car en haut il n’existe qu’un être unique, l’Homme cosmique qui est la synthèse de tous les êtres. Nous vivons dans l’Homme cosmique, nous sommes nous-même cet Homme cosmique, et aucune créature n’existe en dehors de lui en tant qu’entité séparée. Il en découle donc cette loi morale : tout le bien et le mal que nous faisons aux autres, c’est à nous-même que nous le faisons. Cela vous semble peut-être ne pas avoir de sens ?…. Au contraire, cela a beaucoup de sens, car dans l’Homme cosmique nous sommes un.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur