Prosveta

Pensée du vendredi 1 septembre 2017

l’Organisme humain, modèle pour un organisme mondial - Depuis des siècles

Depuis des siècles, des penseurs répètent que l’humanité est comme un corps où chaque pays représente un organe. Mais, en réalité, très peu de gens travaillent à ce que les organes de l’humanité soient inspirés par la même sagesse, le même désintéressement que les organes du corps physique ; chacun ne pense qu’à lui-même au détriment de son voisin. Il est donc temps de prendre exemple sur l’organisme humain que la nature a construit avec tant d’intelligence, d’étudier son fonctionnement, dans quel cas il est en bonne santé, dans quel cas en mauvaise santé, et de comprendre que ce sont les mêmes règles pour l’ensemble de l’humanité. Quand le cerveau est lucide, le cœur dilaté, même les pieds se sentent bien. Oui, quand un organe est en bonne santé, toutes les autres parties du corps le sentent et se réjouissent. Et quand un organe est déficient, les autres aussi, les pauvres, se sentent fragilisés. Alors, pourquoi lorsqu’un pays est en difficulté, ses voisins se réjouissent-ils ? Cela prouve qu’ils sont de mauvais organes, et ils ne se rendent pas compte qu’un jour ou l’autre ils en subiront eux aussi les conséquences.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur