Prosveta

Pensée du lundi 30 novembre 2015

la Famille universelle - s’efforcer de sentir que nous lui appartenons

Celui qui se marie ajoute à ses relations un beau-père, une belle-mère et une quantité de belles-sœurs, beaux-frères, neveux, nièces, cousins, etc. Mais cela ne le rend pas nécessairement plus conscient de ce qu’est réellement une famille. On peut très bien agrandir le cercle des personnes que l’on est amené à fréquenter et garder la même conscience étroite, limitée, égoïste. Cela se constate tous les jours. Fonder une famille, et même avoir des enfants, n’est pas encore une preuve qu’on soit capable de cet élargissement de la conscience qui se manifeste par une attitude de noblesse et de désintéressement : accepter de se limiter, de souffrir, de se sacrifier pour les autres. Mais il y a encore un pas à franchir. Au-delà de votre propre famille – celle à laquelle vous appartenez déjà et celle que vous voulez fonder – pensez que vous êtes un membre de la grande famille universelle des créatures de Dieu. Que cette pensée vous réjouisse et qu’elle vous inspire de travailler chaque jour pour elle.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur