Prosveta

Pensée du vendredi 31 janvier 2014

la Lumière - sensation qui s’impose à nous quand nous rencontrons un véritable sage

En présence de certains êtres, en voyant l’expression de leur visage, leur regard, en sentant tout ce qui émane d’eux, c’est immédiatement le mot lumière qui s’impose à nous. Comme si dans leur cœur, dans leur âme, ils étaient capables de distiller une matière impondérable, puis de la projeter sous forme de lumière. Ou comme s’ils avaient capté quelque chose de la lumière diffuse dans l’espace et l’avaient condensée en eux. Leur corps entier semble fait d’une substance translucide, à l’intérieur de laquelle brûle une flamme. Pour beaucoup, cette lumière reste un grand mystère, parce qu’ils ne savent pas qu’elle est le résultat de processus très réels de la vie intérieure : le sage, l’Initié, l’a obtenue par un travail de tous les instants. De chaque pensée, de chaque désir, de chaque sentiment et de chaque acte qu’il parvient à rendre plus désintéressé, plus généreux, plus pur, il retire une quantité infinitésimale de lumière. Il est dit dans les livres sacrés que l’âme humaine a le pouvoir de remuer les cieux. Oui, l’âme humaine peut ébranler les cieux, mais seulement par son désir d’obtenir la lumière. Si elle insiste, exige, supplie, le Seigneur Lui-même, qui est lumière, ne peut pas la lui refuser.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur