Prosveta

Pensée du jeudi 5 mars 2020

la Nature inférieure - excuser celle des autres mais non la nôtre

Ne donnez jamais raison à votre nature inférieure. Accordez-lui, si vous voulez, le bénéfice de… la « raison déraisonnable », en disant : « Bon, elle est ce qu’elle est pour des motifs qui ont sans doute été valables dans le passé, à un certain stade de l’évolution, quand l’homme, comme l’animal, devait obéir à ses instincts. Mais maintenant, à un stade plus avancé de l’évolution, l’Intelligence cosmique a d’autres projets pour moi. » Ne suivez donc jamais la nature inférieure, ni ceux qui lui sont soumis. Bien sûr, vous pouvez les excuser en comprenant la cause de leur attitude et de leur conduite, mais n’acceptez jamais de faire comme eux, parce qu’à ce moment-là vous signez votre arrêt de mort. Les comprendre, les excuser, leur pardonner, c’est différent : c’est permis, c’est même souhaitable. Mais vous, suivez votre nature supérieure, vous serez toujours sur le bon chemin et vous pourrez aussi y entraîner les autres.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur