Prosveta

Pensée du vendredi 4 mars 2016

la Voix du Ciel est toujours douce et brève - Devant une désillusion

Devant une désillusion, un échec, un accident, il vous arrive de penser : « Oui, bien sûr, quelque chose m’avait bien prévenu. C’était comme une voix en moi, mais si faible, si faible !… » Et vous n’avez pas écouté cette voix qui voulait vous mettre en garde, vous avez préféré suivre des voix qui vous parlaient très souvent et très fort pour vous induire en erreur. Cette voix que vous n’avez pas voulu entendre était celle du Ciel qui parle doucement et sans insistance. Il dit les choses une fois, deux fois, trois fois, puis il se tait, et tant pis pour vous si vous lui avez fermé vos oreilles. Oui, la voix du Ciel est toujours extrêmement douce, mélodieuse et brève. L’intuition n’insiste pas davantage. Et si vous n’êtes pas attentif, si vous ne discernez pas cette voix, parce que seul le tintamarre de vos désirs et de vos convoitises retient votre attention, quand vous découvrirez que vous vous êtes égaré, ne vous plaignez pas.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur