Prosveta

Pensée du lundi 20 juillet 2015

le Cheval et le cavalier - Les relations du corps physique et du psychisme

Étudions le symbole du cavalier monté sur son cheval. Le cavalier représente notre partie psychique et le cheval notre corps physique. Chacun est donc à la fois le cavalier et son cheval. Et de même que le cavalier doit s’occuper du cheval, il faut pourvoir aux besoins du corps physique. Mais voilà qu’il n’est pas toujours facile de discerner si les besoins qu’on ressent sont ceux du cheval ou du cavalier. Vous êtes fatigué : cette fatigue est-elle physique ou psychique ?… Vous avez bien mangé, et pourtant vous avez encore faim ; mais qui a faim, votre corps ou vous ?… Ou bien vous n’avez pas faim alors que vous n’avez rien mangé et que sûrement votre corps aurait besoin de nourriture… Cette contradiction peut aussi se produire dans le domaine de la sexualité : votre corps ne veut plus rien, mais vous demandez encore ; ou inversement, vous ne voudriez plus rien, mais c’est votre corps qui réclame. Parfois, malgré des coups d’éperons, votre monture vous entraîne sur des chemins dangereux où vous ne voudriez pas vous aventurer. Ou alors, c’est le cheval qui trouve le moyen de vous sauver, car il a flairé un danger que le cavalier, vous, son maître, n’avait pas senti. Cette image du cavalier et de son cheval est pleine d’enseignement.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur