Prosveta

Pensée du mardi 3 février 2015

le Découragement - un hiver avant le printemps

Quand, devant certaines difficultés, vous sentez le découragement ou le désespoir vous envahir, ne les considérez pas comme des ennemis qui n’ont pas le droit de s’attaquer à vous, parce que malheureusement si, ils en ont le droit. Il faut donc accepter ces attaques en se disant que, grâce à eux, beaucoup de choses iront mieux ensuite, et c’est vrai, elles iront mieux. N’avez-vous jamais senti qu’après un grand découragement, vous êtes à nouveau plein d’énergies ? D’où sont-elles venues, ces énergies ? C’est le découragement qui vous les a apportées. Bien sûr, vous devez être attentif : surveillez que ce découragement ne soit pas plus fort que vous, afin qu’il ne vous entraîne pas, tel un torrent impétueux qui finirait par vous engloutir. Acceptez-le seulement comme quelque chose d’inévitable, car de tels états sont inévitables. Si vous savez comment les comprendre et les vivre, ce sera comme le printemps après l’hiver, vous vous sentirez régénéré.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur