Prosveta

Pensée du mercredi 6 novembre 2019

le Germe divin subsiste dans l’être humain, quoi qu’il fasse - Il y a toujours quelque chose de suspect dans l’attitude des gens soi-disant vertueux qui jugent que les « pécheurs » doivent être rejetés par Dieu sans plus jamais trouver grâce auprès de Lui

Il y a toujours quelque chose de suspect dans l’attitude des gens soi-disant vertueux qui jugent que les « pécheurs » doivent être rejetés par Dieu sans plus jamais trouver grâce auprès de Lui. Au cours des siècles, ce sont ces gens étroits, fanatiques, qui se sont servi de la religion pour condamner et persécuter ceux qui n’avaient pas, d’après eux, une conduite irréprochable. Certains sont même allés jusqu’à inventer l’enfer où les damnés (damnés d’après eux !) sont précipités pour subir des châtiments éternels et seront pour toujours privés de la présence de Dieu et de son amour. Mais cela n’est pas la vérité. Dieu a mis dans tous les êtres humains une étincelle, l’esprit, qui est une part de Lui-même, et c’est la présence de cette étincelle qui les fait participer de sa nature. S’ils sont coupables ils méritent bien sûr d’être réprimandés et même punis. Mais même si on est obligé de les traiter avec sévérité et, pour un moment, de les tenir à l’écart, il ne faut jamais oublier qu’il existe quelque part en eux, profondément enfoui, un germe divin, et que ce germe divin doit être respecté par tous.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur