Prosveta

Pensée du dimanche 22 mars 2020

le Jeûne - après les inconvénients, sensation de bien-être

La décision de changer d’existence ressemble pour beaucoup à la décision de jeûner : ils commencent par se sentir très mal. Les palpitations, les maux de tête, les crampes, les vertiges qu’occasionne le jeûne chez celui qui n’a jamais jeûné vingt-quatre heures dans sa vie, voilà ce que commence par ressentir – symboliquement parlant – celui qui a décidé d’embrasser la vie spirituelle. Alors, que faire ? Abandonner ? Grâce au jeûne, l’organisme, se sentant un peu plus libre, s’est décidé à déclarer la guerre à toutes les impuretés accumulées depuis longtemps et cela ne peut pas aller d’abord sans quelques malaises. Celui qui est capable de supporter un moment les inconvénients du jeûne se rend compte qu’ils disparaissent assez vite, laissant place à un sentiment d’apaisement, de bien-être qui se reflète ensuite sur sa santé physique et psychique. Il en est de même pour celui qui a décidé de transformer sa vie : il entre dans un monde de vibrations et de courants plus purs, plus intenses, auxquels il n’est pas habitué, et il peut se sentir d’abord troublé. Mais s’il fait preuve de patience, s’il persévère, il constatera quelle purification, quel allègement et quelle clarification vont se produire en lui.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur