Prosveta

Pensée du samedi 14 octobre 2017

le Mal - c’est de l’homme qu’il tient son pouvoir

Devant les malheurs qui frappent l’humanité, on entend partout des gens se plaindre que le monde est mal fait. Ils parlent, ils critiquent, ils se plaignent, ils s’irritent, et pendant qu’ils sont occupés à leurs commentaires, leurs plaintes et leurs colères, le mal, lui, continue à agir. Certains vont même jusqu’à rendre Dieu responsable, puisque malgré leurs prières, Il ne fait rien pour l’arrêter. Je vous l’ai souvent dit, le diable – disons le diable – a une qualité, une seule, mais c’est une qualité extraordinaire : il est actif, énergique, infatigable. Tandis que les gens de bien sont faibles et si vite fatigués ! Il leur suffit d’être gentils, inoffensifs ; dès qu’ils ont fait une bonne action, ils sont contents d’eux et il faut qu’ils se reposent. Quand vont-ils se remettre au travail, on n’en sait rien. Le bien ne les stimule pas comme le mal stimule les méchants. Mais la faute à qui ? Ce n’est pas le Seigneur qui les empêche de chercher à manifester des qualités de générosité, de désintéressement, et de travailler pour le bien de tous leurs frères humains.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur