Prosveta

Pensée du dimanche 10 novembre 2019

le Sacrifice : une transmutation de la matière physique mais aussi psychique - Dans les temps anciens

Dans les temps anciens, il était de tradition que des prêtres et des prêtresses aient pour unique fonction d’entretenir dans les temples un feu qui ne devait jamais s’éteindre. Le feu, la flamme, la lumière dans les sanctuaires rappellent la présence de la Divinité dans l’univers, mais aussi en l’homme. Ce feu, en l’homme, c’est l’amour qui, à l’image du soleil, doit sans cesse brûler dans son cœur, et il est alimenté par le sacrifice. Qu’est-ce que le sacrifice ? Une transmutation. Seul celui qui sait faire des sacrifices possède le secret de la transmutation de la matière, qui est la condition même de la vie. Cette transmutation de la matière ne peut se faire que par le feu, et surtout par le feu spirituel de l’amour. La vie n’est possible que grâce au sacrifice, grâce à l’amour. Partout, depuis les pierres jusqu’aux étoiles, l’amour soutient la charpente de l’univers ; si l’amour disparaissait, notre corps même tomberait en poussière. Et c’est grâce à l’amour, grâce aux sacrifices des humains les uns pour les autres, que les familles et les nations peuvent aussi subsister. L’amour est la plus grande force de l’univers.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur