Prosveta

Pensée du samedi 29 mars 2014

le Silence intérieur - Même si vous êtes soumis aux trépidations de la vie quotidienne

Même si vous êtes soumis aux trépidations de la vie quotidienne, vous devez comprendre la nécessité de préserver le silence en vous. Vous le préserverez en vous habituant à étudier les pensées et les sentiments qui vous traversent. Plusieurs fois par jour, pensez à vous arrêter un moment pour analyser ce qui se passe en vous, et dès que vous remarquez le moindre trouble, la moindre dissonance, efforcez-vous d’y remédier. Sinon, au moment où vous voudrez méditer et faire un véritable travail spirituel, vous n’y parviendrez pas, il y aura toujours quelques grincements, quelques remue-ménage qui vous en empêcheront et, peu à peu, devant les difficultés que vous rencontrerez, vous finirez par abandonner cette pratique si salutaire de la méditation. Le silence intérieur est un état tellement difficile à atteindre ! C’est toute la journée qu’il faut penser à lui préparer les conditions. La première condition, c’est de ne nourrir que des pensées et des sentiments harmonieux. Dès que vous vous sentez devenir impatient, irritable, inutile d’aller chercher des excuses ou des explications ailleurs : vous avez laissé la désharmonie s’infiltrer en vous. Alors, réagissez !

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur