Prosveta

Pensée du samedi 14 septembre 2019

les Cellules du corps humain : demeures de petites âmes que nous devons vivifier - Par ses pensées

Par ses pensées, ses sentiments, son idéal, le disciple de la science spirituelle cherche à opérer des transformations jusqu’au cœur même de ses cellules. Il sait que les milliards de cellules qui constituent son corps physique sont les demeures de petites âmes, et à chacune d’elles a été confiée une activité déterminée. Car une cellule n’est pas une simple particule de matière occupant une place quelconque dans l’organisme. Chaque cellule se conduit comme une ouvrière consciente du travail qu’elle doit accomplir dans la partie du corps où elle se trouve, et c’est de son travail que dépend le bon fonctionnement de l’ensemble. Il est difficile d’expliquer le lien qui unit l’être humain à toutes les âmes qui habitent son organisme. Mais ce lien existe, et il devient même très fort dès qu’il a pris conscience que, par la vie qu’il mène, et par un travail de la pensée il peut entrer en contact avec ses cellules pour les régénérer. En s’efforçant de maîtriser, de purifier, d’enrichir sa vie psychique, il agit non seulement sur les particules matérielles de son corps, mais il touche aussi leur mémoire ; alors tous ses mauvais penchants, ses mauvaises habitudes laissent peu à peu la place à de nouveaux comportements, meilleurs.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur