Prosveta

Pensée du lundi 16 février 2015

les Difficultés - une matière brute sur laquelle nous devons travailler

Apprenez à considérer vos difficultés comme une matière brute sur laquelle vous avez à travailler. Dès l’instant où vous adoptez ce point de vue, c’est tout un processus qui se déclenche en vous, des appareils qui se mettent en marche et qui commencent à moudre cette matière brute pour la transformer. Bien sûr, c’est difficile. Mais essayez, au moins par curiosité ; faites seulement l’expérience pendant une semaine. Dites-vous : « Cette façon de voir les choses est tellement nouvelle pour moi que je ne sais pas comment m’y prendre ; mais quand même, je vais faire un essai. » À chaque contrariété, à chaque difficulté qui se présente, au lieu de pester, de vous lamenter et d’importuner le ciel et la terre, faites un travail par la pensée. Et pour mettre toutes les chances de succès de votre côté, tâchez surtout de vous montrer vigilant : au moment où vous prenez conscience que vous risquez de vous laisser emporter par la mauvaise humeur, le découragement ou l’exaspération, etc., réagissez ! Car une fois qu’on a commencé à se laisser aller, il est plus difficile de revenir en arrière. Cultivez donc cette vigilance qui évite de se laisser surprendre et mettez-vous au travail.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur