Prosveta

Pensée du mardi 17 novembre 2020

les Fautes - les réparer afin que la conscience soit tranquille

Même lorsqu’un malfaiteur a réussi à se mettre à l’abri, sa conscience est sans cesse visitée par des inquiétudes. Peut-être quelqu’un l’a-t-il vu, peut-être a-t-il laissé des indices qui permettront de l’identifier ? etc. Il a déclenché certains processus qui se reflètent maintenant sur sa conscience et il ne peut plus être tranquille. Donc, c’est clair, dès que vous commettez quelque malhonnêteté, votre paix est troublée, car votre conscience reçoit de tous les côtés des images inquiétantes. L’homme coupable qui veut apaiser sa conscience n’y arrive pas, car cela ne dépend pas de la conscience, qui ne fait que refléter la réalité de son comportement, mais de la dette qui reste inscrite. Tant que cet homme n’aura pas réparé ses fautes, sa conscience ne sera pas tranquille.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur