Prosveta

Pensée du dimanche 17 mai 2015

les Forces instinctives - saisir l’instant où on peut encore s’opposer à leur déclenchement

Quelqu’un vous adresse des paroles vexantes ou agit d’une manière que vous désapprouvez : si vous n’êtes pas vigilant, vous allez laisser éclater votre colère, et une fois le mouvement déclenché, vous ne maîtrisez plus rien, ni vos paroles, ni vos gestes, ni les battements de votre cœur. Combien de personnes regrettent de s’être laissé emporter ! Elles se promettent de ne plus recommencer, mais à la première occasion, à nouveau elles explosent. Si leur conscience était éveillée, elles s’empresseraient de saisir cet instant où elles peuvent encore décider de la suite des événements. Au début, on est le maître des forces instinctives ; à la fin, on est leur esclave. Mais rien n’est déterminé d’avance. Pendant quelques secondes on peut encore dominer la situation pour orienter le courant. Ce moment passé, l’attention ne sert plus à rien, sauf à constater les dégâts en train de se produire.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur