Prosveta

Pensée du mercredi 18 août 2021

les Joies - trouver les meilleures, les plus nobles, les plus bénéfiques

Chacun a son tempérament et, d’après sa nature, il aime ceci, il déteste cela, c’est normal. Mais s’il ne fait pas intervenir un élément supérieur qui s’appelle la sagesse, la maîtrise, la volonté, pour contrôler et orienter, on peut lui prédire, sans courir le risque de se tromper, qu’il marche directement vers les précipices. Qu’il ait ces impulsions, c’est entendu, chacun est poussé par des forces instinctives ; que ça vienne de l’estomac, des intestins ou du sexe, il y a toujours quelque chose qui pousse, mais ce n’est pas une raison pour se laisser aller. C’est pourquoi, devant chaque impulsion qui vous traverse, dites-vous : « Voyons, qu’est-ce que ça donnera si je lui donne une issue ? » Bien sûr, tant que votre conscience n’est pas éveillée, il y a encore beaucoup de choses qui peuvent vous réjouir ; seulement ces joies se transforment en souffrances, en amertumes, en regrets. Tandis que les joies d’un homme sage, éclairé, restent de l’or pur. Il ne faut pas se priver de joies ni de plaisirs, mais seulement connaître leur nature et les remplacer par des joies et des plaisirs meilleurs, plus purs, plus nobles, plus bénéfiques.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur