Prosveta

Pensée du lundi 8 décembre 2014

les Victoires sur nous-mêmes - en attribuer le mérite au Seigneur

La nature inférieure en l’homme est tellement obstinée, coriace, que chaque victoire qu’il remporte sur elle est un véritable exploit. Mais au lieu de se glorifier de cet exploit, qu’il reste modeste. Et pour rester modeste, il doit penser que ce n’est pas à lui qu’en revient le mérite, mais au Seigneur qui lui a donné le pouvoir de maîtriser ses mauvais instincts. Donc, chaque fois que vous remportez une victoire sur vous-même, dites : « Ce n’est pas à moi, Seigneur, mais à ton Nom qu’en revient le mérite. » Sinon, vous risquez de tomber dans les pièges de l’orgueil et on sait dans quelles chutes vertigineuses tellement d’orgueilleux ont été entraînés. Et quand on vous félicite parce que vous avez bien agi ou fait un bon travail, dites encore : « Ce n‘est pas à moi, Seigneur, mais à ton Nom qu’en revient la gloire. » Car en faisant votre éloge, il arrive qu’involontairement – ou parfois volontairement ! – les autres vous tendent des pièges : vous risquez de prendre leurs paroles trop au sérieux, vous vous croirez déjà arrivé au sommet, et c’est dangereux pour votre développement intérieur, car vous avez toujours des progrès à faire. Ce n’est pas pour notre gloire, mais pour la gloire de Dieu que nous devons toujours travailler, car dans cette impersonnalité nous nous rapprochons de notre Moi supérieur. La véritable gloire de l’être humain, c’est la gloire de Dieu.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur