Prosveta

Pensée du dimanche 21 août 2005

Liberté - privilège de l’esprit

L'être humain est capable de se faire tuer pour conquérir sa liberté. Mais de quelle liberté s'agit-il? C'est seulement lorsqu'il arrive à rétablir la véritable hiérarchie en lui-même que l'homme peut prétendre être libre. À ce moment-là il est le roi, il reprend sa place sur le trône et tout lui obéit: sentiments, pensées, instincts, désirs. Pour la majorité des gens, la liberté, c'est ouvrir toutes les portes ou les fenêtres, et sortir en disant: «Je suis libre», alors qu'ils portent en eux-mêmes toutes les prisons. Non, celui qui donne la première place aux désirs, aux caprices, aux passions, est un esclave, et il serait mieux inspiré d’aller s'enfermer quelque part, car avec cette liberté-là il ne peut que nuire aux autres et à lui-même. La liberté est le privilège de l'esprit, et donc, seul l'homme en qui gouverne l'esprit, c'est-à-dire la lumière, tout ce qui est grand, juste, noble, peut prétendre à juste titre être libre.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur