Prosveta

Pensée du mardi 2 novembre 2010

Naissance dans le plan physique - mort dans les plans subtils

Quel souci pour le médecin et les infirmières quand l’enfant qui va naître se présente par les pieds ! Oui, car l’enfant qui vient au monde doit se présenter par la tête. Mais ce n’est que l’aspect physiologique de la question, et cette position de l’enfant à la naissance peut encore nous instruire sur bien des points. Regardez : pour plonger dans l’eau, le nageur s’élance la tête en bas, et quand il veut sortir de l’eau, au contraire il la redresse. Si l’enfant vient au monde la tête en bas, cela révèle que l’esprit qui descend des régions subtiles doit plonger dans un monde beaucoup plus dense. Cette position est un symbole de l’esprit qui s’engouffre dans la matière. Et inversement, quand l’homme meurt, il quitte une région très dense pour pénétrer dans une région plus subtile, exactement comme le nageur qui sort de l’eau pour venir à l’air, plus subtil. La naissance est donc une forme de mort. Oui, la naissance d’un enfant, c’est une mort dans les régions subtiles. Et la mort sur la terre est une naissance en haut…

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur