Prosveta

Pensée du mercredi 16 juin 2010

Nature supérieure - peut seule éclairer les humains sur la qualité de leurs actes

Se sentir poussé dans une direction suffit à beaucoup de gens pour justifier leur conduite. Ils disent : « Eh bien quoi, c’est normal, on obéit à la nature ! » C’est sûr, ils obéissent à la nature, mais à quelle nature ? La nature inférieure. Quand un tigre se jette sur sa proie pour la dévorer, il ne se sent pas coupable, parce que c’est sa nature, la nature animale qui le pousse : il a faim et il mange. Et il en est de même pour certains êtres humains : ils éprouvent le besoin de voler, de saccager, de violer, d’assassiner, et ils le font sans éprouver le moindre sentiment de culpabilité, parce qu’ils sont entièrement dominés par leur nature animale. On s’étonne : « Mais comment des êtres pareils sont-ils possibles ? » On ne comprend pas. C’est pourtant facile à comprendre : ce n’est qu’au moment où la nature supérieure commence à s’éveiller dans les êtres qu’ils peuvent se sentir coupables des actes que leur a inspirés la nature inférieure et décider de se dominer, pas avant.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur