Prosveta

Pensée du jeudi 27 septembre 2018

notre Avenir dépend des pensées et des sentiments que nous avons semés - Quand un jardinier ne voit pas pousser des légumes qu’il n’a pas semés

Quand un jardinier ne voit pas pousser des légumes qu’il n’a pas semés, il ne s’étonne pas. Il se dit simplement : « C’est normal, mon vieux. Puisque tu n’as pas eu le temps de semer des carottes, tu n’as pas de carottes. Mais tu peux avoir des salades, du persil et des radis, puisque tu les as semés. » Quand il s’agit de fruits et de légumes, les humains raisonnent correctement. Mais dès qu’il s’agit du domaine moral, psychique, ils ne savent plus rien : ils croient qu’ils vont récolter le bonheur, la joie, la paix, tout en semant la violence, la cruauté, la méchanceté. Comme ils n’ont jamais vu l’analogie qui existe entre les lois de la nature et les lois morales, ils s’étonnent et se révoltent contre les échecs ou les pertes qu’ils subissent, et ils s’en prennent à ceux qui à leurs yeux en sont responsables. Alors, maintenant, qu’ils apprennent à se surveiller afin de ne répandre, par leurs paroles, leurs sentiments et leurs pensées, que des semences de sagesse et d’amour. Et ils auront une récolte magnifique : un avenir de lumière et de joie.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur