Prosveta

Pensée du lundi 10 février 2014

notre Intérêt personnel passe par l’intérêt collectif - Que ça lui plaise ou non

Que ça lui plaise ou non, tout être humain appartient à une collectivité, et si dans cette collectivité surviennent des troubles, ni lui ni ses biens personnels ne sont plus tellement en sécurité. Il y a eu dans l’histoire des gens si puissants et si riches que rien ne semblait devoir les atteindre ; mais des bouleversements se produisaient dans la collectivité et ils finissaient par tout perdre, même la vie. La sécurité des individus dépend du bon fonctionnement de la société. C’est donc à chacun maintenant de remplacer son point de vue personnel par un point de vue plus vaste, plus universel : il y gagnera non seulement sur le plan matériel, mais encore et surtout sur le plan de la conscience. La conscience s’éveille véritablement en l’homme quand il devient sensible à la notion de collectivité, d’universalité : même s’il est physiquement un être séparé, dans le plan psychique il ressent les autres comme un prolongement de lui-même. À partir de ce moment-là, il éprouve ce qui arrive de bon ou de mauvais aux autres comme si c’était à lui que cela arrivait, et il s’efforce de ne leur faire que du bien, car il sent, il sait que c’est à lui aussi qu’il fait ce bien.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur