Prosveta

Pensée du lundi 23 décembre 2019

Nourritures à préparer pour les entités célestes - Dans les textes sacrés

Dans les textes sacrés, le pain est souvent le symbole des nourritures spirituelles : celles que nous recevons du Ciel, mais aussi celles que nous sommes capables de donner. Toutes les bonnes choses que préparent notre cœur, notre intellect, notre âme et notre esprit sont comme du pain que nous ne devons pas laisser manger par les entités inférieures, mais garder précieusement pour les anges et les entités célestes. Combien de visiteurs du monde divin seraient heureux de séjourner parmi nous, mais ils ne peuvent pas venir dans n’importe quelles conditions. Si, en arrivant, ils constatent qu’ils n’étaient pas attendus et que des entités obscures ont déjà mangé tout ce qui aurait dû servir à les nourrir, eux, ils s’éloignent. Prenez cette vérité au sérieux. Dites-vous que des esprits lumineux descendent chaque jour auprès des humains. Ce sont des visiteurs chargés de présents, mais il faut au moins être capable de les accueillir avec une nourriture qu’ils apprécient : des pensées et des sentiments inspirés par le besoin de grandir de plus en plus dans la lumière. Sinon, ils s’en vont, car ils ne veulent pas mourir de faim et ils n’accepteront jamais de se nourrir d’impuretés.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur