Prosveta

Pensée du dimanche 8 février 2004

Orgueil et humilité - l’un appauvrit, l’autre enrichit

L'orgueilleux est celui qui s'imagine qu'il ne dépend de rien ni de personne, exactement comme une lampe qui prétendrait donner de la lumière en oubliant que c'est la centrale électrique qui lui fournit le courant. L'homme humble, au contraire, sait qu'il n'est pas un être isolé, que rien ne dépend de lui et que s'il ne reste pas lié au Ciel, il n'aura ni force, ni lumière, ni sagesse; il sent qu'il est le maillon d'une chaîne infinie, le conducteur d'une énergie cosmique qui vient de très loin et qui, à travers lui, coule vers tous les autres hommes. Et tandis que l'orgueilleux qui croit ne dépendre que de lui-même en oubliant l'origine des courants qui se manifestent à travers lui, finit, tôt ou tard, par tout perdre, l'homme humble est une vallée arrosée par l'eau qui descend des sommets pour fertiliser les plaines: il reçoit les forces jaillissantes de la montagne et il connaît alors l'abondance. On n'a pas encore compris toute la richesse de l'humilité.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur