Prosveta

Pensée du dimanche 27 février 2011

Ouvrier dans le champ du Seigneur - conséquences de cet engagement

Nous ne représentons quelque chose de grand et de beau qu’à proportion de ce que nous faisons pour la collectivité, pour l’humanité entière ; c’est là que nous prenons notre vraie valeur, car nous devenons des collaborateurs de Dieu Lui-même. Celui qui travaille pour le bien de la collectivité est un ouvrier dans le champ du Seigneur. Les esprits lumineux s’approchent de lui pour le marquer de leur sceau, et une fois qu’il est marqué, c’est comme s’il était inscrit sur une liste ; à côté de son nom est noté ce qui lui est dû, et chaque jour il reçoit un « courrier », on peut dire aussi un « salaire ». Ce salaire prend diverses formes : force pour l’esprit, dilatation pour l’âme, lumière pour l’intellect, chaleur pour le cœur, santé pour le corps physique.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur