Prosveta

Pensée du dimanche 16 mai 2004

Papillon - de la chenille au papillon. Le travail sur l’aura

La métamorphose de la chenille en papillon est un processus dont nous pouvons trouver l'équivalent dans notre vie psychique. Jusqu'à une certaine période de son existence (et cela peut être des millions d'années), l'être humain est comme la chenille qui a besoin de manger des feuilles, c'est-à-dire de satisfaire ses appétits aux dépens des autres qu'il salit, qu'il déchire. Mais un jour il a honte de sa conduite, il décide de s'améliorer; alors il commence à se concentrer, à méditer et surtout à préparer un cocon pour protéger son travail intérieur, et de ce cocon sort un jour un papillon. Pour nous, ce cocon, c'est l'aura. Le disciple qui prend conscience de la puissance de l'aura, qui travaille sur son aura, ne «mange» plus les êtres comme le papillon ne mange plus les feuilles, mais se nourrit du nectar des fleurs. Être un homme ordinaire ou un Initié correspond à une façon différente de se nourrir.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur