Prosveta

Pensée du samedi 13 février 2010

Patience - vertu peu appréciée par nos contemporains

La patience n’a jamais été une vertu très pratiquée, et à notre époque elle l’est de moins en moins. La façon dont on comprend l’existence, ce besoin que tout aille de plus en plus vite, fait que l’on considère la patience comme un frein et les gens patients comme des imbéciles, des mous, des endormis. Mais oui… c’est ce que disent au sujet des gens patients ceux qui sont plongés dans l’action ou dans les affaires. L’homme capable doit se montrer pressé, pressé d’entreprendre, pressé de réussir : il faut prendre les concurrents de vitesse, il faut être le premier à occuper la place sans se préoccuper des dégâts qu’on peut faire sur son passage… Mais les dégâts, on les fait aussi en soi-même ; cette tension, cette précipitation ne peuvent avoir que des conséquences nocives : la nervosité, la fébrilité, l’irritabilité, etc. Un proverbe bulgare dit que seuls sont sauvés ceux qui savent attendre jusqu’à la dernière minute. Exercez-vous donc à la patience. Comment ? Déjà en souhaitant sincèrement acquérir cette qualité.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur