Prosveta

Pensée du mardi 11 janvier 2011

Pensée - dans les moments de tristesse ou de désespoir elle doit s’imposer à la sensation

Ressentir est une chose, et penser en est une autre, mais trop souvent la sensation déteint sur la pensée. Il arrive que vous vous sentiez épuisé, ce qui n’a rien d’anormal ; mais voilà que cette sensation déclenche en vous des pensées et des sentiments de découragement, de tristesse, de désespoir. Eh bien, non, dans ces moments-là, c’est la pensée qui doit agir sur la sensation : même si elle ne peut pas la vaincre, elle doit être là comme une lumière, comme un phare au loin. La pensée vous dit que vous pouvez vous redresser ; alors, malgré votre lassitude et votre épuisement, c’est elle que vous devez croire et non vos sensations. Il n’y a plus une goutte d’énergie dans votre réservoir ? Rappelez-vous que le réservoir cosmique est plein, et c’est là que vous devez aller puiser par la pensée. Car la pensée sert aussi à cela : à peine quelques gouttes puisées dans ce réservoir d’énergies, et la flamme de votre veilleuse, qui était en train de s’éteindre, brille à nouveau.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur