Prosveta

Pensée du mardi 11 mai 2010

Pensées et sentiments - leur réalisation est imprévisible

Quand on considère quelqu’un comme son ennemi et qu’on le déteste, on se dit souvent que ce serait bien commode qu’il disparaisse. Évidemment, on n’ira pas jusqu’à le tuer car on ne se décide pas si facilement à commettre un meurtre, c’est trop risqué. Mais on pense à cette mort, on la souhaite… Eh bien, à ce moment-là, il faut savoir qu’on sera peut-être responsable de la mort de quelqu’un d’autre dans le monde. Oui, car les pensées, les sentiments, les désirs circulent et vont influencer quelque part, plus loin, des personnes qui sont dans les mêmes dispositions et qui désireraient, elles aussi, se débarrasser d’un ennemi. Si leur désir de vengeance est plus fort, ou si elles ont une moins grande volonté de résister à leur instinct criminel, un jour, sous l’influence de quelque chose qu’elles ne comprennent pas – une impulsion, un courant qui les emporte – elles commettront un meurtre. Voilà une vérité qu’il est essentiel de connaître. Nous ignorons ce que deviennent nos états de conscience à travers l’espace, mais un jour nous retournons tous dans l’autre monde. Là, on nous présentera les conséquences de nos pensées, de nos sentiments et de nos désirs. Et alors, il se peut que certains qui se croyaient irréprochables soient épouvantés de voir qu’ils ont été la cause de tellement de dégâts.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur