Prosveta

Pensée du vendredi 16 octobre 2015

Plafond, murs et plancher - analogies avec la structure de l’être humain

Il existe une analogie entre les habitations des hommes et la structure de leur psychisme. Prenons l’exemple d’une pièce dans une maison : elle est faite d’un plafond (où on accroche les lampes), de murs (avec les portes et les fenêtres) et d’un plancher. Eh bien, plafond, murs et plancher correspondent aux trois domaines de la pensée, du sentiment et de l’action. La lumière de la pensée, c’est-à-dire la sagesse, l’intelligence, la connaissance, vient d’en haut, du plafond. Le sentiment correspond aux murs, où sont les portes et les fenêtres qui permettent de communiquer avec l’extérieur. Pour donner à ces murs un aspect plus agréable, on y accroche des tableaux, des miroirs, et aux fenêtres on met des rideaux. Les fenêtres, qui ont des vitres, représentent les yeux ; c’est pourquoi on doit souvent nettoyer les vitres, les yeux de notre cœur, afin de laisser entrer la lumière. Enfin, l’action, c’est le sol, le plancher sur lequel on se déplace pour se livrer à ses différentes activités. Voilà une page du Livre de la nature vivante, ce livre qu'on n’aura jamais fini d’étudier.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur