Prosveta

Pensée du mercredi 17 septembre 2014

Posséder - réalité et illusion

Vous possédez un objet, mais ce n’est pas parce qu’il est en votre possession qu’il vous appartient vraiment. Il vous appartient seulement s’il vous inspire, si à cause de lui vous ressentez intérieurement une joie, une lumière. À ce moment-là, même s’il n’est pas réellement à vous, il vous appartient. Ainsi, la création entière avec les montagnes, les océans, le soleil et les étoiles, peut vous appartenir. Mais oui, si vous les admirez, si vous les aimez, si votre cœur et votre âme se remplissent de gratitude pour leur Créateur, ils sont à vous et personne ne peut vous les prendre. Voilà donc désormais le point de vue que vous devez adopter pour comprendre ce qui est à vous et ce qui n’est pas à vous. Un homme est marié et, parce qu’il peut s’imposer à sa femme, l’obliger à ceci, lui interdire cela, il s’imagine qu’elle lui appartient. Eh bien, non, c’est une illusion. Mais s’il est en admiration devant elle, s’il la considère comme une créature précieuse, un aspect de la Mère divine, alors là oui, elle lui appartient, même s’il lui laisse la plus grande liberté, même s’il ne la touche pas. Les humains croient que pour posséder quelque chose… ou quelqu’un, ils doivent le tenir entre leurs mains. Non, malheureusement, c’est souvent ce à quoi ils se cramponnent le plus qui leur appartient le moins.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur