Prosveta

Pensée du mercredi 15 septembre 2010

Principe féminin - bien que défini comme passif, il n’est pas inactif

On définit le principe masculin comme actif, et le principe féminin comme passif. Mais la passivité n’a pas un rôle moindre que l’activité, parce que si le principe masculin apporte le contenu, le principe féminin apporte le contenant, la forme, et la forme est dotée d’un formidable pouvoir d’attraction. C’est pour l’opposer au principe masculin, actif, qu’on définit le principe féminin comme passif. Mais dire qu’il est passif ne signifie pas qu’il est inactif ; il exerce une action, et cette action, qui prend l’apparence de la passivité, est extrêmement efficace. Au lieu de se projeter vers l’avant comme le principe masculin, le principe féminin attire à lui. C’est cela son activité, et celui qui n’a pas de véritable résistance à lui opposer est absorbé. L’activité masculine est plus visible, mais elle n’est pas plus puissante. On peut dire qu’être actif, c’est aller du centre vers la périphérie, et être passif, c’est attirer les éléments de la périphérie vers le centre. Et même si cette attraction n’est pas tellement visible, elle est bien réelle et agissante.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur