Prosveta

Pensée du mercredi 25 septembre 2013

Pureté - pourquoi elle reste une question obscure pour les chrétiens

Les organes génitaux ne permettent pas seulement aux humains d’assurer la perpétuation de l’espèce, ils leur donnent aussi la possibilité de participer à la vie divine. Mais le christianisme n’a jamais vraiment voulu ou vraiment su parler correctement sur ce sujet. D’abord, il a retranché Jésus de la condition humaine en déclarant qu’il était né d’une vierge par l’opération du Saint-Esprit. Toute la question si essentielle de l’amour et de la sexualité s’en trouve obscurcie, et le mot « pureté » lui-même ne peut être alors compris que d’une manière très étroite. Comment ne pas voir que la pureté telle qu’elle a été présentée aux chrétiens n’est qu’une ennemie de la vie ? Or, la vie se défend. Et si on s’efforce de brimer l’énergie sexuelle au lieu de comprendre pourquoi et comment la canaliser pour parvenir aux plus grandes réalisations spirituelles, il se produit un jour des phénomènes analogues à la rupture d’un barrage. Il ne faut donc pas s’étonner si cette « rupture » entraîne toutes sortes de débordements et pousse des hommes et des femmes à commettre des actes insensés, criminels.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur