Prosveta

Pensée du lundi 16 décembre 2013

Repos - l’harmonie et le silence intérieur en sont les conditions

Quelqu’un rentre le soir chez lui en se plaignant d’être épuisé parce qu’il a eu une journée pénible : des difficultés dans le travail, une discussion qui a mal tourné, etc. On lui conseillera donc d’aller se reposer, mais comment va-t-il s’y prendre ?… Comme il ignore que la première chose à faire est d’oublier ce qui l’a contrarié, il va s’étendre sur son lit et là, il se tournera à droite et à gauche en ruminant son irritation, son découragement… Alors, même s’il passe plus d’une heure allongé, non seulement il ne se reposera pas, mais il sera encore plus fatigué, car il n’aura pas cessé de se souvenir de ce qu’il aurait dû justement oublier. Vous voulez vraiment vous reposer ? Commencez par agir sur votre système nerveux. Pour un moment, laissez tout de côté, afin de donner aux forces qui vous habitent la possibilité de reprendre le dessus. Pour recommencer à circuler harmonieusement dans votre organisme, l’influx nerveux a besoin que vous vous mettiez dans un état de paix, d’harmonie, de silence intérieur. Et alors là, oui, la fatigue vous quittera.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur