Prosveta

Pensée du vendredi 30 juillet 2010

Vie spirituelle - pour la vivre, ne pas attendre d’avoir réglé les affaires matérielles

« J’attends d’avoir réglé toutes mes affaires matérielles, et alors je pourrai me consacrer à la vie spirituelle. » Voilà ce que j’ai souvent entendu. Et alors, qu’est-ce que je réponds ? Que c’est impossible. Pourquoi ? Parce que les affaires matérielles ressemblent à une balle de caoutchouc percée. Vous avez vu une balle de caoutchouc percée : un peu d’air s’est échappé et quoi qu’on fasse, il y aura toujours un creux quelque part. De la même manière, vous n’arriverez jamais à régler totalement les affaires matérielles, il y aura toujours quelques détails auxquels vous devrez remédier. Après le métier, ce sera la femme (ou le mari), la maison, les enfants, la santé… Jamais vous ne serez complètement libre. Donc, n’attendez pas que vos affaires matérielles soient au point pour commencer à vivre la vie spirituelle ; elles ne le seront jamais ! Et quand vous serez à la retraite, quand vous croirez que tout est enfin arrangé parce que votre fils s’est marié et votre fille aussi, si on vous dit : « Allez, méditez… » vous répondrez : « Je ne peux pas, mon cerveau est fatigué, il ne réagit pas. » C’est tout de suite, sans attendre d’avoir arrangé quoi que ce soit dans le plan matériel, que vous devez commencer à donner à votre vie une direction spirituelle.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur