Prosveta

Pensée du dimanche 16 mai 2010

Vie - un déséquilibre sans cesse corrigé

Un des livres du Zohar, le « Siphra di-Tzéniutha », commence par ces mots : « Nous avons appris que le Livre du Secret est le livre concernant l’équilibre de la balance. » Mais équilibre ne signifie pas immobilité. Lorsque Dieu s’est polarisé pour créer, la balance cosmique s’est mise en branle, elle a commencé à osciller. La création suppose une perpétuelle oscillation des deux plateaux de la balance, et tant que la création ne sera pas achevée, la balance continuera à osciller. L’oscillation de la balance exprime que la création est toujours en devenir. L’équilibre parfait empêcherait les échanges. Or, la vie n’est faite que d’échanges. Cependant ce mouvement doit être mesuré, car si l’un des plateaux s’élève trop haut, l’autre descend trop bas, et c’est la chute : l’oscillation s’arrête et il n’y a plus de vie. Ce que nous appelons équilibre est donc en réalité un certain déséquilibre, un équilibre momentanément rompu pour être rétabli aussitôt. De cette rupture de niveau jaillissent des forces qui doivent être rapidement rattrapées par un mouvement contraire afin d’être dominées. C’est donc cette oscillation qui engendre la vie, et on peut dire que la vie est un déséquilibre sans cesse corrigé.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur