Prosveta

Pensée du samedi 8 décembre 2012

Nutrition - comprise comme un exercice spirituel

Comme l’animal, l’être humain doit se nourrir pour subsister. Mais à la différence de l’animal, il peut, par sa conscience, trouver dans l’acte de manger le moyen de grandir psychiquement, spirituellement. Et j’irai même plus loin : tant qu’il n’est pas capable de donner à cet acte une dimension plus vaste, plus profonde, il est inutile qu’il se prétende cultivé, civilisé. C’est pour moi un test. Quand les humains apprendront à manger avec une conscience éclairée, en s’émerveillant de la nourriture, en pensant avec reconnaissance que tout l’univers a travaillé pour produire ces fruits, ces légumes, ces céréales grâce auxquels ils reçoivent la vie, à ce moment-là oui, on pourra parler de culture et de civilisation.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur