Prosveta

Pensée du mardi 12 avril 2005

Renoncer - n’est pas se priver, mais remplacer

Ceux qui ont voulu enseigner la religion et la morale ont souvent mal fait leur travail: ils ont énoncé des règles sans vraiment en expliquer la raison, donnant ainsi aux humains l’impression de vouloir les brimer, les faire vivre dans les privations. Mais maintenant le moment est venu d’expliquer. Les gens ne sont pas tellement stupides et bornés, ils peuvent comprendre. En tout cas, cela ne sert plus à rien de vouloir imposer des règles sans en présenter l’utilité. La Science initiatique nous explique que le renoncement n’est pas une privation. Renoncer à certaines facilités, à certains plaisirs n’a de sens que si c’est pour les remplacer par des acquisitions et des joies spirituelles. Dans la vie spirituelle, le renoncement ne s’accompagne pas d’une perte. Renoncer, c’est remplacer, transposer, déplacer un plaisir sur un plan supérieur. Il s’agit de la même activité, mais avec des éléments plus purs, plus subtils, un but plus désintéressé.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Choisir une pensée

En savoir plus sur l'auteur